Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Un coucou en passant
CPO- : Concours de la Pluch' d'Or [Lien]
Smack-1080 : coucou
Liz : >>>> Je n'ai plus de gerbilles à adopter. Si vous en cherchez, allez sur http://www.gerbille.net il y a des annonces. <<<<



On en parle ici
Bébé gerbilles : les photos ! (67)
Bye bye gerbille (62)
Recette de gâteau au chocolat (100)
Que faire pour ne pas qu'elles s'ennuient? (23)
Recette mexicaine : le guacamole (25)
Donne bébé gerbilles (22)
Grosse chaleur (8)
Recette de la tarte à la tomate... (9)
Nouveau venu (18)
Donne bébés gerbilles (13)

On en parle ailleurs
zakath-nath : Bodyguard, saison 1
atelier-relais-ronsard-tremblay-en-france : Starting-block
chantier : Sod cahier 67 page 6
tein :
bangg :
liz : D'abord les fournitures
agrediance : 21 septembre 2018 Journée Internationale de la PAIX
ultraball : MVP : Bilan et Palmarès de la saison 2147
alberto : La bonne nouvelle
parmakoma : Lever de rideau sur le pays komi


Le joueb de Lise
Vous reprendrez bien un p'tit joueb?

Vous voulez ma photo ?
Accueil | Archives | Moi, moi, moi | Ecrire un article
Les enfants sont cruels
Plus que les adultes!
Avez-vous déjà remarqué combien les enfants sont cruels?

Ce n'est pas une expression toute faite. C'est vrai.

J'ai refait ce triste constat récemment en parcourant un nombre important de jouebs / weblogs / etc dont les auteurs évoquaient leurs souvenirs de jeunesse. Souvenirs souvent douloureux et liés à la cruauté de leurs camarades de l'époque.
Et de temps en temps, j'ai aussi un ami, un collègue, quelqu'un qui me raconte un épisode particulier de son enfance ou de son adolescence, qui l'a marqué par la méchanceté gratuite et "innocente" (les petits ne se rendant pas compte de ce qu'ils font) ou moins innocente (les ados jouant souvent à rabaisser les autres pour paraître plus cools aux yeux de leurs "amis").

Il suffit, à l'"âge tendre", d'être trop petit, trop grand, trop maigre, trop gros, d'avoir des habits choisis par Maman, hérités du grand frère, de ne pas collectionner le truc à la mode, de ne pas avoir le droit de sortir avec les autres, de ne pas avoir assez d'argent de poche, d'avoir un accent, un nom de famille dur à porter, un prénom connu, de ne pas courir assez vite, de ne pas savoir jouer à tel jeu, de ne pas avoir telle poupée, tel jeu, tel marque de cartable ou de chaussures, d'être premier de la classe (GROS handicap), d'être dernier de la classe, d'avoir un grain de beauté dans le visage, d'avoir des lunettes, des tâches de rousseurs, un nez trop long ou trop court, etc etc etc pour être la cible, à un moment ou à un autre, de moqueries blessantes de la part de ses petits camarades, ou plus grands, car il ne faut pas croire que cela s'arrête au collège, ni au lycée, ni plus tard. Et peu y échappent (les bienheureux), car nul n'a aucun défaut ou au pire, il suffit d'en inventer.

Et difficile de jeter la pierre à quiconque, car, même si ces souvenirs sont souvent plus facilement effacés, ne me dites pas que vous ne vous êtes jamais retrouvé du "bon" côté de la barrière...

Mais il me semble quand même qu'avec le temps, avec la "matûrité" peut-être, les moqueries de ce type se font plus rares, chacun ayant peut-être acquis un blindage le rendant moins sensible et donc moins cibles (car la moquerie ne vaut la peine d'être faite que si elle touche). Et les moqueurs qui restent étant si ridicules de se comporter comme des gosses, qu'ils ne sont plus considérés comme "les plus cools". Les moins idiots d'entre eux s'en rendant compte et s'arrêtant alors d'eux-mêmes, reste les autres.


[ 18/07/2002 11h25 Signal - Quotidien Liz ]

Réagir à cet article

Réactions
Vouiiiii par Seven
Fut un temps, j'étais le premier à castagner le plus petit, le plus faible d'entre tous, celui que, de toutes façons, personne n'appréciait.

Quand je regarde en arrière, je ne suis pas trés fier de moi. Je comprends aujourd'hui que j'agissais lâchement à m'en prendre systématiquement à celui-ci, qui ne pouvait pas se défendre et que personne ne défendait. Quelle honte!

Alors aujourd'hui, quand je deviens la cible de médisances sur mon lieu de travail ou parmi des gens qui se disent être mes amis, je philosophe ( autant que je le peux.) Je me dis: c'est mon tour, je paye pour ce que j'ai fait par le passé.

Parfois, se rappeler qu'on est pas toujours un ange, aide à pardonner leur faiblesse aux autres, et dans bien des cas, ça démine la situation. En agissant ainsi, on peut même changer des gens :-)

[ 18/07/2002 12h12 ]

Réagir à ce commentaire


Petite remarque complémentaire par Liz
Petite remarque complémentaire par rapport à l'article : il ne faut bien sûr pas confondre "moquerie méchante et blessante" avec "petites piques ou vannes taquines".

[ 19/07/2002 10h51 ]

Réagir à ce commentaire


Re: Petite remarque complémentaire par Seven
Ca va sans dire :-) ! En tous cas, je l'avais compris.
[ 19/07/2002 13h07 ]

Réagir à ce commentaire


Re: Re: Petite remarque complémentaire par Liz
Oui mais peut-être que ça va encore mieux en le disant!

Tu as l'air d'avoir été terrible étant gamin, d'ailleurs, ça se voit à ton tétoucom :P Les cheveux en pétard et les sourcils froncés font très "rebelle" ;)


[ 19/07/2002 14h17 ]

Réagir à ce commentaire


Re: Re: Re: Petite remarque complémentaire par Seven
Globalement, j'étais un gentil rebelle. Je me suis montré trés cuel parfois mais c'était sommes toutes plutôt rare. Sur le coup, je prenais la chose comme un jeu. Je me rendais pas vraiment compte <:(! Tout cela n'excuse pas le geste bien entendu.
[ 19/07/2002 15h55 ]

Réagir à ce commentaire


Thèmes
Blabla
Bruit
Signal
Cuisine
Gerbilles
Liens

Merci Joueb.com